Planès.

Super p'tit dej et je décolle à 9h00. 

 

 

 

 

A peine parti, Christian, dit l'ancêtre, vient à ma rencontre. On va marcher 2 km ensemble et quel bonheur de voir la gentillesse et l'engouement que cet homme a pour mon aventure. Merci Christian de m'avoir rempli le coeur de courage. 

 

 

 

 

 

                                                                                 2 ou 3 courses à Cabanasse,

 

 

 

 

 

non Claire, j'ai pas acheté de cheval, ça colle à la poêle !!!

 

 

 

 

 

                                                            A midi, j'arrive à Planès, où je reste manger. 

 

 

 

 

 

A 14h00, je redémarre et j'en finis avec cette immense plaine (qui n'était pas l'endroit le plus merveilleux du GR10).

 

 

 

 

 

 

 

Je retrouve enfin les bonnes grimpettes tant appréciées et j'arrive au Pla de Cédelles (1911 m).

 

 

 

 

 

 

 

Malheureusement, le ciel se couvre et il va pleuvoir (tiens encore !!!).

 

 

 

 

 

A 18h30, j'arrive au refuge non gardé de l'Orri (1810 m) (pas celui là mais la cabane du berger).

 

 

 

Je passe la soirée avec Christian, un autre randonneur et Jean Marc, le vacher qui nous offre l'apéro. Super sympa et merci beaucoup. 

A demain les amis. 

 

Bilan : 12 km, cumul : 749 km. 

Commentaires : 2
  • #2

    lejardinierdu82 (samedi, 09 août 2014 23:28)

    Le cheval, c'eut été pour faire un régime sans selle ? :) Comme sur les Hautes Pyrénées où j'étais hier pour tondre , au dernier tour de terrain ça s'est mis à tonner et à tomber des trombes d'eau... je suis rentré dans mes penates Moissagaises au rythme d'un chalutier en pleine mer ...
    Cf mon blog:
    http://lejardinierdu82.skyrock.com/3228018193-162-1-La-prochaine-fois-je-vous-la-chanterai-sur-l-air-de.html
    Bonne continuation !

  • #1

    pepette et jean luc (samedi, 09 août 2014 19:55)

    Avons reçus pour mission de récupérer "le colis" vers Arles sur Tech, attendons directives pour approcher la cible. Tellement impatients que les sacs sont déjà prêts!!!! Comme les petits enfants on va compter les Dodos qui nous séparent. Gros bisous