Retour à Mérens les Vals.

Aujourd'hui, j'ai fait un km. Courses faites, je retourne à Mérens les Vals sur le GR10. 

 

 

 

 

 

Un petit coucou au p'tit Montagnard et merci Ricard. Je sais pas si vous savez que les navettes spatiales américaines décollent grâce à l'arrière train d'un cheval (sinon je vous l'expliquerai si vous voulez) mais sans Ricard, je n'aurais jamais été à Mérens les Vals à 15h00. Un Ricard avant de manger à Ax et au moment où je traverse la route pour faire du stop, je grille la priorité à mes amis bretons rencontrés l'avant veille au refuge de Ruhle et bien sûr, ils m'emmenent à Mérens les Vals. Heureusement que j'ai pris l'apéro !!!!

 

 

 

 

 

 

Je vous envoie une petite photo de La Lauze (moins facile à faire griller sur le sarment que par chez nous). Je sens que l'ami jardinier82 va s'éclater !!!!

 

 

 

 

 

 

 

 

15h00 donc, j'arrive au gîte auberge du Nabre à Mérens le haut. Fatigué, je l'avoue, je décide de vous écrire un peu plus longtemps et de me reposer. 

 

 

 

 

A la vue de la chambre, je me sens revenir il y a 45 ans chez mes grands parents. Que du bonheur. Admirez la tirette au dessus du lit !

Aujourd'hui, pas de dédicace, plus un souvenir ou un remerciement. Vous serez obligé (ou pas) de digérer ma prose (ou pas) !!

Étant passionné de généalogie et en cette journée du centenaire, je pense à deux héros que personne encore vivant n'a jamais connu. Mathurin Cherchouly et Honoré Troupeau. Le premier mort aux champs d'honneur en 1915 à Verdun et le second en 1918 à Missy aux Bois: mes arrières grands-pères. 

L'honneur, quel beau mot quand il est employé à bon escient. Eux, ils savaient ce que c'était, n'hésitant pas, comme ces milliers de poilus, à braver le froid des tranchées et l'ennemi pour défendre l'honneur de la France et laisser veuves et orphelins. 

En écrivant ces mots, une petite larme coule, comme tous les français qui ont eu un héros en 14-18. Mais si j'arrive au bout, je pense que c'est le sang de leur sacrifice qui coule encore un peu dans mes veines.Je me sens libre, Salut Mathurin, Salut Honoré. 

A demain les amis. 

 

Bilan : 1 km, cumul : 700 km. 

 

Commentaires : 13
  • #13

    Michel (jeudi, 21 août 2014 16:31)

    Bientôt arrivé? Bravo!
    je voulais t'envoyer quelques photos prises lors de ton arrêt au Rhüle, mais je n'ai pas d'adresse ou les envoyer
    amitiés
    Michel (un des Bretons du rhule)

  • #12

    christiane Valla (mercredi, 06 août 2014 01:44)

    Tu y arriveras Thierry ! ce sont bien les anciens qui donnent l'exemple et je salut ton courage.
    Encore quelques suées et au bout du chemin, un sentiment confondu de plénitude et de joie t'attend. "crois en toi"
    Je te souhaite le meilleur pour les jours à venir.
    Amicalement ... Christiane ...

  • #11

    Gislaine (mardi, 05 août 2014 22:50)

    Un coucou de Lansac .J espère que tu te repose bien, et que tu reprends des forces, car depuis que tu es partie tu n as pas été gâté avec le temps beaucoup de pluie et de froid malgré ça tu nous a envoyé de superbes vues qui nous faisaient rêver, garde ton courage et ta volonté t es presque rendu au bout. A+

  • #10

    tatie jeannette (mardi, 05 août 2014 20:36)

    Je demande souvent de tes nouvelles à athalie et annie. Papa un peu bref.... gros bisous et courage.

  • #9

    Anneke (lundi, 04 août 2014 14:41)

    C'est très interessant voir ton blog y tous que tu a déjà fait . Chapeau! Mes vacances son finis. Je n'ai pas marché tous que j'avais voulu, mais ce n'est pas un problème. Il y a une autre année dans les Pyrenees, je suis sûr. Mais j'espère avec moin de pluie.
    Bonne chance aves la reste du GR10 y je te suivrai dans ce blog.
    Adieu.

  • #8

    Linette et Michel (lundi, 04 août 2014 09:15)

    Coucou mon petit Thierry
    Que de belles choses écrites et très émouvantes en ton honneur Thierry, par ce fiston qui est très fier de son papa
    cela embue les yeux, et fait chaud au coeur.
    Vraiment tu as un courage et une volonté exemplaires, car tu n'est pas gâté en ce moment par dame météo.
    Soit fort et volontaire,l'arrivée n'est pas très loin...
    Nous t'embrassons et te suivons tous les jours par tes belles images et tes beaux textes.
    A plus.

  • #7

    Troupal (lundi, 04 août 2014 00:47)

    Je suis fière de mes triaïeuls qui se sont battus pour la liberté et la fierté de notre patrie mais je suis d'autant plus fière de mon vieux, qui dans son vieux pardessus râpé s'en allé l'hiver ou l'été (avec se temps on ne sait pas), dans le petit matin frileux, mon vieux. Comme disait Jean Ferrat, pourtant que les montagnes sont belles, comment aurait-on pût s'imaginer que tu nous fasse autant rêver.. Ni la pluie, ni le vent, ni même l'orage ou bien la grêle n'arrêtera cet homme si passionné, si fort, si grand. Dire que j'ai passé des années à côté de lui, sans le regarder, on a à peine ouvert les yeux nous deux.. J'aurais pût c'était pas malin, faire avec lui un bout de chemin, ça l'aurait peut-être rendu heureux mon vieux. Mais quand on a juste quinze ans, on a pas le cœur assez grand pour y loger toutes ces choses la, tu vois. Maintenant qu'il est loin d'ici, en pensant à tout ça j'me dis que je suis si fière que tu sois mon papa!!!

  • #6

    michèle castel (dimanche, 03 août 2014 21:09)

    Tu tiens le bon bout!!On te dit toujours que le temps va étre meilleur mais tu es gaté par la pluie..Je découvre un Thierry hors du commun par tes exploits bien sur mais tes sentiments.Bravo!Tu possèdes des valeurs sures.Avec toute mon affection .

  • #5

    lejardinierdu82 (dimanche, 03 août 2014 18:57)

    A la Lauze ce n'est pas l'Alose mais il ose déjà prétendre au menu de son arrivée !
    Pour l'inStant la Lauze ère jusqu'à l'océan , comme sous affluent de la Garonne quelle rencontre en confluent avec l'Ariège.De 14,1 km de longueur1, la Lauze prend sa source dans les Pyrénées ariégeoises près du pic de Tarbezou sous le nom de Ruisseau de Coume Grande et se jette dans l'Ariège en rive droite à Ax-les-Thermes.

    En hommage aux arrieres grands pères connaissez vous la chanson de Didier Benureau - Morales pas très morale mais bon faut rire aussi :)

    http://www.youtube.com/watch?v=sBlD3kD0P1Q&hd=1

    Je note en passant que l'église de Merens ressemble à celles que l'on trouve en Aragon de l'autre côté de la frontière : Bielsa, Ainsa ...
    La chambre , il y a même le napperon crocheté suspendu à l'abat-jour qui fait des losanges sur la tapisserie ! Ils n'ont pas ça chez IKEA !
    Et le piaf, sans doute piaffe-t-il d'impatience d'arriver à Banyuls ! Et la vie de moineau ça donne des ailes. Bravo pour les 700 !!!

  • #4

    katcathe (dimanche, 03 août 2014 18:16)

    Ce qui est positif dans ton "arrêt", c'est que tu écoutes ton corps et ça, ça me va bien ! Tu y arriveras au bout, on se fiche de la date, tu n'es pas à un jour près. Un homme reposé devient un homme prudent et serein.
    Alors une chose est sûre, le sang de nos ancêtres coule dans tes veines. Ils en avaient et tu en as aussi !
    Je t'aime... et je suis avec toi....

  • #3

    Anne-Marie (dimanche, 03 août 2014 18:03)

    Re bonjour, je viens d'avoir un appel de Christiane Sorton, elle prend de tes nouvelles, t'encourage et te donne son bonjour. comme elle n'a pas internet elle ne peux pas te suivre mais elle pense à toi avec admiration (comme nous tous)

  • #2

    pepette et jean luc (dimanche, 03 août 2014 17:59)

    Nous pensons bien à toi, t'avons laissé un message sur tph, à bientôt. Bisous.

  • #1

    Papa Anne-Marie (dimanche, 03 août 2014 17:38)

    Bien sur que tu vas arriver au bout, moins de 200 kms te séparent de Banyuls, et bien sur également que le sang de leur sacrifice coule dans tes veines. Tu peux être fiers de tes arrières grands Parents comme nous sommes fiers de toi. C'est vrai que l'on écrit toujours la même chose mais quel bel exploit tu réalises !!. Nous avons essayé de te faire concurrence ce n'était pas le GR10 mais Le Puy du Fou, et question marche nous avons fait quelques kilomètres sur 2 jours , (mais contrairement à toi, nous c'était sous le soleil) de quoi muscler les mollets. Tu n'es pas épargné question météo, mais te connaissant tu as le soleil dans le coeur et dans les yeux. Bon courage pour tous tes dénivelés négatifs et positifs. Prends soin de toi, on t'accompagnent virtuellement, et nous sommes à fond sur ton blog. Avec toute notre affection (et elle est grande) !!