La descente vers Gavarnie

Debout 6h00. 

 

 

 

 

Il a neigé cette nuit et on part dans la pluie et un vent terrible. Je dis "on" parce qu'un groupe de 10 personnes part devant moi et vont me faire des traces salvatrices dans les névés. 

 

 

 

 

 

Pas de photos au départ (j'ai planqué l'appareil). Mais je vois au loin le lac d'Ossoue en bas. 

 

 

 

 

 

La neige fond mais pas assez vite !!!

 

 

 

 

 

                                                Arrivé au lac, je regarde d'où j'arrive, tout en haut à droite. 

 

 

 

 

 

Sur le chemin, deux marmottes se tapent un petit délire, amusant. 

 

 

 

 

 

                                                   En descendant je m'arrête devant un magnifique cirque. 

 

 

 

 

 

Un peu plus bas, la station de Grenoble Gavarnie, l'arrivée est proche. 

 

 

A 20h30, je bivouaque à côté du refuge de Holle (1495 m). La journée fut très dure mais heureux d'être là (en plus j'ai du réseau).

Aujourd'hui spéciale dédicace à tous les gardiens de refuge, plus sympathiques les uns que les autres. Merci à eux. 

A demain les amis. 

 

Bilan : 16 km, cumul : 325 km. 

Commentaires : 14
  • #14

    renè (dimanche, 29 juin 2014 07:17)

    Mr. Troupeau, chapeau, c'est réellement un exploit que vous réalisez.
    Je ne vous connais pas et en lisant les commentaires, j'ai eu la même réaction que philippe : on a l'impression que c'est un blog familial. Pourquoi pas, mais pourquoi incendier philippe (et l'insulter) alors qu'il ne fait que poser une question de façon ironique ? Les réponses de katcathe sont véritablement insultantes envers les lecteurs potentiels hors famille de ce blog. Comme le dit philippe, il est tout à fait possible de l'imiter l’accès au blog et le faire privé, mais lorsque l'on dit à la presse l'adresse du site, le minimum est d'être correct avec les intervenants.
    D'autre part, philippe a invité Mr. Troupeau chez lui, pas vous katcathe qui vous vous permettez de répondre à la place de Mr. Troupeau.

  • #13

    katcathe (samedi, 28 juin 2014 19:26)

    Je constate qu'il n'est pas nécessaire de continuer cet échange si peu constructif au vu de votre incompréhension flagrante.
    Vous n'avez visiblement pas grand chose d'autre à faire qu'à être en permanence sur ce site que vous n'appréciez pas.
    Passez donc votre chemin et même si je vous sais gré de votre invitation, je me vois dans l'obligation de la décliner car je pressents des échanges peu constructifs.
    Une dernière remarque, le site se nomme "gr10 sur une jambe" et pas autrement... je pense que c'est assez clair pour le commun des mortels...

  • #12

    philippe (samedi, 28 juin 2014 16:04)

    Ensuite, si vous ne désirez aucun autre commentaire que ceux de la famille, il faut faire un blog privé. Je ne m'adressai pas aux commentateurs familiaux, mais à l'auteur, c'est à dire au randonneur que j'ai félicité. Si en passant devant chez moi en Ariège (j'habite sur le GR), je vous vois je me ferais un plaisir de vous recevoir et je vous parlerai alors montagne.

  • #11

    philippe (samedi, 28 juin 2014 15:59)

    Ok, j'ai la réponse à ma question: c'est un blog familial. Après ce n'est pas la peine de donner l'adresse à SO. Et pardonnez moi si je ne suis pas empli d'amour envers votre frère...

  • #10

    katcathe (samedi, 28 juin 2014 12:35)

    Philippe,
    Ce blog est destiné à tous les amoureux de montagne et des exploits humains, entre autres. Thierry est un homme empli de courage, de passions.. C'est un homme extrêmement apprécié dans son entourage. Il a beaucoup d'amis et aussi une famille. Et tous l'aiment.
    L'humanité, la fraternité, le partage, cela vous dit-il quelque chose ? Avez-vous la moindre notion de ce que cela signifie ?
    Pensez-vous réellement que votre message puisse encourager mon frère ? Remarquez, si, à bien réfléchir, ça le conforte dans ce qu'il peut penser de certaines personnes qui pensent que le monde tourne simplement autour de leur nombril...
    Alors, un petit conseil (si je puis me permettre) allez donc sur un blog où il est simplement question de montagne, de bivouac, de ravitaillement. Allez aussi, si vous en avez le courage (vu que vous êtes dans ces merveilleuses Pyrénées Ariégeoises si chères à mon cœur), faire un petit tour en montagne, ça vous détendra certainement... Évitez dorénavant celui-ci car il n'est pas exutoire pour les gens ayant une concentration accrue de négativité.
    Ici ne règne que le courage, l'admiration, le partage du bonheur, la mesure de l'effort et bien sûr l'amour.
    Je ne ferai aucune remarque concernant l'insertion de l'article de Sud-Ouest, car si vous ne comprenez pas le but, je pense qu'il n'y a plus rien à faire pour vous.
    Thierry nous donne une vraie leçon de vie, dommage que vous ne soyez pas sensible à ça... ça me peine pour vous....

  • #9

    Papa (samedi, 28 juin 2014 11:31)

    Nous partons dans les Pyrénées mardi matin, donnes-nous ta position pour que l'on puisse passer une soirée ou 2 ensemble mais plus particulièrement mercredi. Courage ! Bisous.

  • #8

    philippe (samedi, 28 juin 2014 07:24)

    Bonjour,
    Tatie Jeannette, pepette et compagnie: c'est un blog familial ?
    Je suis pyrénéiste, ariégeois, de par les vidéos de votre progression, je vois un véritable défi, donc bravo. Si je suis sur ce blog c'est parce qu'il y avait un article dans S.O., donc il est inutile de le recopier ici. Mais peut être avez vous un second blog où vous parlez vraiment montagne, bivouac, ravitaillement, etc... Je ne voudrais pas m’immiscer dans une conversation purement familiale.

  • #7

    Papa Anne-Marie (vendredi, 27 juin 2014 19:35)

    Tatie Jeannette nous a appelé pour avoir de tes nouvelles, elle te suit à distance par nos infos. Elle pense à toi et te fait d'énormes bisous.

  • #6

    michèle castel (jeudi, 26 juin 2014 21:23)

    Oui on s'est fait des cheveux blancs....mais Catherine nous a vite informé .je ne savais pas si Tatie le savait .Tu nous régale toujours avec des vues extraordinaires dans la galère tu rencontres des gens sympathiques il y en a encore!!!
    fais toi plaisir en restant prudent bisous

  • #5

    jos et bernard (jeudi, 26 juin 2014 21:19)

    Bravo Thierry,
    Nous espérons d'autres articles sans doute d'ici Banyuls dans le "Sud-Ouest"...Vous le méritez.
    Cette année les conditions météo sont difficiles. Quel exemple quotidien !!
    Bon courage pour la suite.
    --------------------------
    "Traversée des Pyrénées sur une jambe : les galères de l'homme au genou bionique
    Publié le 26/06/2014 à 16h38 , modifié le 26/06/2014 à 17h41 par
    Olivier Darrioumerle
    Parti le 22 mai, Thierry Troupeau, le plombier girondin de 49 ans amputé fémoral, lutte contre les éléments pour être le premier homme à traverser les Pyrénées sur une jambe
    Traversée des Pyrénées sur une jambe : les galères de l'homme au genou bionique Thierry Troupeau s'est attaqué au GR10 le 22 mai dernier : 900 kilomètres de marche, des dénivelés de 2800 mètres... Une partie de plaisir. © Photo
    archives Bertrand Lapègue
    Depuis Hendaye, Thierry Troupeau a rencontré deux problèmes mécaniques majeurs avec son genou bionique, qui calcule en temps réel la résistance qu'il donne au poids qu'il doit subir. "Il y en aura d'autres, autrement c'est pas marrant", s'amuse ce casse cou de 49 ans. Dès le 45e km, quatre jours après son départ sous la pluie, sa prothèse Rheo le lâche. Les circuits sont noyés par l'humidité. Le genou ne retient plus rien, libre dans les descentes, Thierry Troupeau est obligé de lutter jusqu'à Bidarray.
    -Un nouveau genou-
    Transféré à Cambo, il doit attendre une journée que le prothésiste lui renvoie un nouveau genou. Le marcheur bionique reprend aussitôt le chemin du GR10. Rien à signaler jusqu'au kilomètre 170. Arrivé à Sainte-Engrace, impossible de repartir. Son moignon avait trop maigri à cause de l'effort et la transpiration. Il n'entrait plus dans la ventouse de la prothèse. Rapatrié en Gironde il y a 15 jours, l'orthopédiste lui glisse 5 mm de cales entre le moignon et le genou mécanique avant de retourner à Sainte-Engrace.
    - Le chemin tracé dans la neige-
    Hier soir, Thierry Troupeau est arrivé difficilement à Gavarnie, au kilomètre 324 de l'itinéraire, après un mois de marche avec un genou bionique. "Ces trois derniers jours ont été très durs. Je suis allé bien moins vite que j'imaginais", témoigne-t-il. Heureusement, une dizaine de personnes lui ont fait les traces dans la neige des glaciers pyrénéens sur 15 kilomètres jusqu'à Gavarnie. En bonne forme, il lui reste moins des deux tiers du GR10. Une partie de plaisir, à l'entendre, un bonheur."

  • #4

    Alain64 (jeudi, 26 juin 2014 20:13)

    Un article dans Sud-Ouest de ce jour; à lire à ce lien ci-dessous.
    http://www.sudouest.fr/2014/06/26/traversee-des-pyrenees-sur-une-jambe-les-galeres-de-l-homme-au-genou-bionique-1597767-4171.php

  • #3

    jeromeG (jeudi, 26 juin 2014 18:17)

    Toujours un régal de vous lire
    Et pour vous apporter encore plus de soutien le journal Sud Ouest qui suit votre aventure et qui publie ce jour un article de MAJ de votre traversée aprés celle présentant votre défi!!

  • #2

    pepette et jean luc (jeudi, 26 juin 2014 13:37)

    Trop beau tu fais un super boulot chaque jour tu nous régales, nous en mets plein les yeux, perso moi (pepette) j adore tes marmottes, j espére qu on en croisera lorsqu'on viendra te rejoindre très prochainement. Bisous

  • #1

    Papa Anne-Marie (jeudi, 26 juin 2014 12:12)

    Rien ne t'arrêtes ! 16 KMS super bien . C'est toujours aussi grandiose et magnifique ! continues à te faire plaisir et à nous enchanter ! On en redemande ! BRAVO pour tout ça. Bisoussssssssssssssssssssssssssssss