La corniche des Alhas

Le temps de mettre le blog à jour, je pars de Gabas à 9h30. 

 

 

 

 

 

Premier kilo de goudron puis j'arrive à la centrale hydroélectrique d'Artouste. 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                     Je m'attaque au bois (long, très long) .

 

 

 

 

 

 

 

 

Et au milieu, je tombe sur la corniche des Alhas aussi appelé passage vertigineux. 

 

 

 

 

 

                                                    Les personnes souffrant de vertige, s'abstenir !!!

 

 

 

 

 

13h00, casse-croûte et séchage de fringues. 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                           Je passe au dessus du gave de Soussouéou, 

 

 

 

 

 

Je domine des pins manucurés,

 

 

 

 

 

 

 

et à 17h00, comme le loup, je sors enfin du bois. La montée était très raide, mais avec des rochers et des zigzags: comme je les aime.

 

 

 

 

 

 

Je vois la montagne pour la première fois de la journée !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                   Vers 19h00, je domine le vallon du Soussouéou. 

 

20h00, j'installe le bivouac dans une petite clairière à 1800 m.

Aujourd'hui spéciale dédicace à mes enfants Thomas et Thibaud mais aussi Arnaud et Nicolas que je considère comme les miens. Cette aventure est pour moi, mais je la fais surtout pour vous. Dans la vie quand on s'en donne les moyens et la volonté, on peut franchir tous les obstacles. Si j'arrive au bout, j'espère que vous saurez en tirer que des choses bénéfiques pour vous. Bisous à vous quatre.

 

A demain les amis. 

Bilan : 11 km, cumul : 244 km.

Commentaires : 9
  • #9

    Simon (mardi, 24 juin 2014 01:06)

    Pour ceux qui ne comprennent pas .... :

    http://www.youtube.com/watch?v=JBhaYNYBZgY&hd=1

  • #8

    Simon (mardi, 24 juin 2014 00:57)

    "Dans la vie quand on s'en donne les moyens et la volonté, on peut franchir tous les obstacles. "
    A MEDITER :
    Un obstacle est signe que le chemin passe bien par là !
    Courrage la route va devant !!!

  • #7

    Thibaud (vendredi, 20 juin 2014 14:20)

    Merci pour cette dédicace Papa . Pas besoin que t'arrive au bout pour que j'en tire des choses bénéfiques . Je sais ce que tu viens de dire je m'en suis rendu compte grâce a toi , même avec ton handicap tu te bats tout les jours , ça t'as jamais arrêté , un grand chapeau (pas le tien t'inquiète) , tu reste et resteras un exemple , mon exemple ! Un gros bisous et continue comme ça , je te sent près pour la méditerrannée :)

  • #6

    Lieut24 (jeudi, 19 juin 2014 20:58)

    Bonjour, MONSIEUR le randonneur de l'extrême.
    Vraiment beaucoup de respect pour ton aventure, qui demande encore un peu temps pour aboutir à sa concrétisation. La fameuse ligne d'arrivée.
    J'ai vécu les mêmes successions d'épreuves de difficultés et de souffrances que toi, sur ce mythique chemin du GR 10.
    A l'inverse de toi, moi l'abandon à vu le jour après seulement 3 jours de randonnée, malgré mes 2 jambes valides.
    Je m'incline devant toi, réalise ton rêves jusqu'au bout. C'est la pire chose que je te souhaite.
    Merci de partager ton périple, tu es un exemple pour nous, qui nous plaignons pour un rien; sans aucun handicap physique.
    Profite bien de tes moments de repos, afin de repartir en pleine forme le lendemain. Chaque jour est un nouvel évènement formidable à tes yeux.
    Avance de façon résolue, que ce chemin vicinal d'amène au bout..........
    Bonne route, CHAMPION

  • #5

    Troupal (mercredi, 18 juin 2014 16:37)

    Merci pour la dédicace, mais saches que tu n'as pas besoin d'arriver jusqu'au bout pour que l'on (du moins que je) en tire des choses bénéfiques. Avec un père comme toi on grandit avec des valeurs et des leçon de vie (même si ça peut prendre un peu de temps je te l'accorde). Si j'ai bien appris quelque chose avec toi c'est que tout est possible, on peut se relever de toutes les épreuves, et qu'elles sont toutes bénéfiques, elles nous font avancer et grandir, elles nous construisent mais également que le regret ne sert à rien, se lamenter se sert à rien, il y a toujours pire et au final, quoi qu'il arrive, si on s'en donne les moyens, tout est possible, surtout être heureux, même avec rien, même dans l'adversité.
    Merci d'être ce que tu es, merci de nous avoir inculqué toutes ces valeurs et de nous avoir supportés tant de temps (perso je ne sais pas si j'aurais réussi ^^) mais au final, je pense que tu t'es bien démerdé!!
    Après cette aventure ce sera à toi (et cloclo) de vous donnez les moyens de venir vivre ici, dans nos si belles Pyrénées!
    Sur ce coup là j'ai été plus vite que toi (tu me diras tu n'a qu'une jambe, c'est plus galère).
    Bonne route et à bientôt!! Bisous!

  • #4

    sarah et alix (mercredi, 18 juin 2014 15:26)

    Tonton Chapeau,
    elles sont belles tes vacances.
    gros bisous

  • #3

    jean marie (mercredi, 18 juin 2014 14:43)

    Tu es un mec formidable , malgrè tous les déboires que tu as depuis le départ , tu gardes le moral . Chapeau bas MONSIEUR THIERRY . Bisous et à bientot.

  • #2

    katcathe (mercredi, 18 juin 2014 12:10)

    Les marmottes ne sifflent pas pour prévenir de ta présence, mais juste parce que tu as un magnifique fessier mon frère !!!! Ok, il a bien ramassé hier, mais le battant que tu es ne s'arrêtera pas à ce petit détail. Avoir mal au cul, c'est pas comme si tu perdais une jambe ;-)
    Et toujours ce profond respect qui m'anime envers toi... Ton courage est à la hauteur de ton périple. Je t'aime profondément...

  • #1

    katcathe (mercredi, 18 juin 2014 11:59)

    Magnifique autant les images que la dédicace. C'est ça d'être altruiste.... Merci...